Un coup de pouce pour nos entreprises

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et l’Alliance des chambres de commerce de Lanaudière (ACCL) sont heureuses de la mise en branle de l’initiative manufacturière Investissement Québec, afin que les entreprises manufacturières sur l’ensemble du territoire québécois puissent profiter des ressources d’encadrement et du financement disponible.

tournee-manufacturiere-iq

L’initiative fait suite à l’annonce, au printemps, d’un investissement de 700 millions de dollars du gouvernement du Québec et vise à accroître les investissements privés des entreprises manufacturières québécoises par la mobilisation des ressources d’aide et d’encadrement, sous le leadership d’Investissement Québec.

« Cette initiative arrive à point pour soutenir nos entreprises manufacturières afin qu’elles puissent accroître leur niveau de productivité et se démarquer en misant sur l’automatisation avancée, incluant notamment la numérisation et la robotisation des procédés », ont déclaré M. Stéphane Forget, président-directeur général de la FCCQ et Me Guy Bisaillon, représentant de l’Alliance des chambres de commerce de Lanaudière au CA de la FCCQ.

Compte tenu de l’importance de ce secteur névralgique pour l’économie du Québec, la FCCQ a participé activement au développement de cette initiative par lnvestissement Québec et le ministère de l’Économie de la Science et de l’Innovation, aux côtés de trois autres partenaires.

Avec l’appui de son réseau de chambres de commerce, la FCCQ coordonnera une tournée d’Investissement Québec dans l’ensemble des régions du Québec, dont Lanaudière, où elle sera accueillie au Château Joliette le 24 janvier de 11 h 30 à 17 h 00, afin de rejoindre les entreprises manufacturières sur le terrain, identifier celles qui pourraient bénéficier d’innovations structurantes dans leur entreprise et leur faire connaître les mesures de soutien offertes.

Le secteur manufacturier est responsable de plus de 850 000 emplois directs et indirects et représente près de 90 % de nos exportations. « Pour se positionner face à la compétition mondiale, nos entreprises manufacturières doivent dorénavant pouvoir fabriquer des produits différenciés, à plus haute intensité technologique et qui présentent un fort potentiel à l’exportation », ont conclu M. Forget et Me Bisaillon.

Plus d’infos sur la page dédiée à cet événement dans notre calendrier.