Négociations sur le bois d’œuvre

Il faut reconnaître le régime forestier québécois, disent la FCCQ et la CCRL.

La Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) et la Chambre de commerce régionale de Lanaudière (CCRL) joignent leur voix à une coalition composée de membres de la communauté d’affaires, de syndicats et de représentants de l’industrie forestière, et au gouvernement du Québec, qui interpellent le gouvernement fédéral afin qu’il tienne compte du régime forestier québécois et reconnaisse sa spécificité dans une éventuelle entente sur le bois d’œuvre.

Administrateurs et permanents des chambres de commerce de Lanaudière

«Pour assurer la vitalité de notre industrie forestière, il est primordial qu’elle puisse avoir librement accès aux marchés américains, d’autant plus que ces derniers reconnaissent la qualité de la fibre provenant du Québec», ont déclaré M. Stéphane Forget, président-directeur général intérimaire de la FCCQ et Me Guy Bisaillon, représentant de la CCRL (Chambre de commerce régionale de Lanaudière) au C.A. de la Fédération des Chambres de Commerce du Québec, communément appelée la FCCQ.

La FCCQ et la CCRL sont d’avis que pour favoriser sa compétitivité, l’industrie forestière doit pouvoir compter sur des mesures d’appui et de reconnaissance qui permettent de stimuler sa croissance. Elles rappellent que cette industrie incarne l’un des principaux secteurs manufacturiers du Québec, qu’elle constitue un levier économique essentiel et qu’elle est créatrice de richesse et d’emplois dans l’ensemble des régions.

La FCCQ et la CCRL rappellent, de plus, que le Québec a fait preuve d’innovation en adoptant un nouveau régime forestier en 2013. Ce régime offrait une réponse et des solutions aux contraintes commerciales, sources de conflits des décennies précédentes avec les États-Unis.

«On s’attend à ce que le gouvernement fédéral défende le régime forestier du Québec et ce faisant, qu’il défende aussi le développement économique régional, les emplois et la capacité de cette industrie de reprendre son leadership sur le marché nord-américain», concluent M. Stéphane Forget et Me Guy Bisaillon.

À propos de la CCRL

La Chambre de commerce régionale de Lanaudière (CCRL) a pour mission de favoriser le développement économique de la région de Lanaudière par le biais de la concertation et de la collaboration entre les chambres de commerce du territoire. Chaque chambre de commerce et d’industrie locale ayant ses propres intérêts, objectifs et moyens d’action, la CCRL a pour objet d’amener les chambres locales à travailler en collaboration et en synergie pour maximiser l’impact positif de leurs actions et projets auprès des entreprises, organismes de la région et instances gouvernementales. On retrouve, dans la région de Lanaudière, un total de 12 chambres de commerce légalement constituées : Chambre de commerce Brandon, Chambre de commerce de la Haute-Matawinie, Chambre de commerce de la MRC de L’Assomption, Chambre de commerce de St-Jean-de-Matha, Chambre de commerce Saint-Félix-de-Valois, Chambre de Commerce du Grand Joliette, Chambre de commerce du Grand Saint-Donat, Chambre de Commerce et d’Industrie Berthier-D’Autray, Chambre de commerce et d’industrie de la MRC de Montcalm, Chambre de commerce et d’industrie Les Moulins, Chambre de commerce de Rawdon et Chambre de commerce St-Côme.

À propos de la FCCQ

Grâce à son vaste réseau de plus de 140 chambres de commerce et 1 100 membres corporatifs, la Fédération des chambres de commerce du Québec (FCCQ) représente plus de 60 000 entreprises et 150 000 gens d’affaires exerçant leurs activités dans tous les secteurs de l’économie et sur l’ensemble du territoire québécois. Plus important réseau de gens d’affaires et d’entreprises du Québec, la FCCQ est à la fois une fédération de chambres de commerce et une chambre de commerce provinciale. Ses membres, qu’ils soient chambres ou entreprises, poursuivent tous le même but: favoriser un environnement d’affaires innovant et concurrentiel.

Sur la photo, administrateurs et permanents des chambres de commerce de Lanaudière lors d’une activité régionale tenue le 29 juin 2016 au Club de golf Montcalm.